Thermes en Altitude : Un Cadeau des Andes

 

Thermes, soleil, altitude, paysages atypiques, lamas, voilà en partie ce qui vous attend si vous décidez d’aller au « Cajón del Maipo », un vaste lieu perdu dans les Andes, à 2 heures de Santiago.

Nous y sommes allés pour y passer une paire de jours, sous tente à la découverte d’un territoire de montagne peu comode pour la vie humaine.

 thermes chili

 

Nous partons de Santiago, heureux de « conquérir » de nouvelles terres, et surtout fuyant la folie urbaine qui nous entoure. En quittant les grands axes, nous retrouvons notre nature si chère et si ressoursante.

Paysages rocailleux, cours d’eau, rassemblement de cactus, nous aimons tout de suite !

 

cajon del maipo

Nous prenons cap vers l’est, nous irons jusqu’où nous pourrons car la montagne, frontière naturelle avec l’Argentine, nous indiquera le bout de l’aventure.

 

Ultime « Bled »

 

Nous nous arrêtons dans un village nommé San José de Maipo, c’est en fait le dernier dans la direction que nous allons. Mieux vaut avoir des vivres, de l’eau et le plein de carburant pour continuer. Nous y trouvons bien sûr une église, et un arrêt de bus multicolore qui malheureusement ne s’est pas remis du dernier tremblement de terre !

 

San jose de maipo

 

cajon del maipo

 

Le trajet continu, dans la vallée des montagnes. A vrai dire, on se sent tout petit ici ! La perception des distances est troublée.

 

Ayant vu une cascade au bord de la route, nous décidons d’un rafraichissement. Pensant être dans l’eau la minute qui suivait, j’ai en fait eu besoin de 10 min de marche pour rejoindre la chute.

 

Les tongs c’est pas pratique pour marcher, et ça grimpe malgré les apparences! Un saut au bouillon, ahh quel plaisir même si c’est plutôt froid !

 

 

 

cajon del maipo

 

cajon del maipo

 

Gare aux Caillasses

 

La route n’existe plus mais laisse place à un chemin de graviers et de poussière.

 

-> Il n’est presque pas possible de dépasser les 50 km/h. Le 4×4 est recommandé !

 

Beaucoup de camions circulent sur cet axe. Nous avons compris que l’exploitation minière était la cause de ce perpétuel va-et-vient de véhicules. Les montagnes sont riches en cuivre et le Chili continu l’exploitation des mines.

 

cajon maipo route des mines

 

routes du Chili

 

 Terminus Cul-de-sac

 

Peu à peu, nous gagnons en altitude, les chemin se rétrécissent jusqu’à atteindre un cul-de-sac, entourés par la montagne, nous sommes au terminus à « Baños Colina », à 3500 mètres d’altitude.

L’argentine est à quelques kilomètres mais la frontière est infranchissable. Ici, il ne faut pas espérer y trouver un hôpital ou une école, le village le plus proche est à 1 heure derrière nous. En réalité, quel bien être de se sentir coupé du monde ! On respire !

 

routes du Chili

 

cabane Chili

 

Quelques maisons et une petite guitoune de fortune sont érigées. Des personnes vivent ici… pour faire payer l’accés aux thermes ! Cela coûte 8.000 pesos par adulte soit 80 francs. La conversion au franc est plus facile comme vous voyez et en plus c’est nostalgique ! Pour les enfants, c’est demi-tarif.

 

thermes baños colina

 

Nous n’avons que l’embarras du choix pour placer la tente. Nous sommes dans une cuvette, les nuits sont froides.

 

-> Ne pas oublier la bonne couette pour dormir même jusqu’à l’aube.

 

8h30 il fait jour depuis longtemps mais le soleil est encore caché, le froid persiste : J’ai dû enfilé le pantalon + 2 pulls. Le soleil fit son apparition dans la ½ demi heure, je ne supportais déjà plus les vêtements. Voilà comment se retrouver en slip, croyant changer de saison en 30 minutes !

 

Au Bain de bon Matin : Les Thermes

 

C’est l’heure du bain ! Plusieurs petits bassins formés par le calcaire retiennent l’eau chaude sortie de la roche.

 

thermes Chili

 

thermes Andes

 

Le premier bassin est impraticable, l’eau y est environ à 70 degrés ! Merci aux volcans environnants, vous avez bien bossé ! L’eau qui en déborde s’écoule dans le deuxième bassin et ainsi de suite. Plus l’on descend en contrebas moins ils sont chauds, il y en a pour tous les goûts.

 

-> Ces bains thermaux se disent thérapeutiques pour les minéraux et la boue qu’ils contiennent.

 

Très relaxant, on profite de la vue incroyable des sommets ennneigés.

 

Coup de Chaud !

 

Cette matinée riche en émotion m’a ouvert l’appétit. Mais ca va pas très bien à vrai dire, mal de tête, frissons… je crains l’insolation. La sieste s’impose alors,

« mince alors : une sieste forcée ! »

 

Le vent cache la sensation de chaleur, on a vite fait de se faire avoir. Ce n’est pas pour rien que les quelques résidents ici sont toujours vêtu pantalon, manche longue et bonnet, les UV sont redoutables dans ces conditions météo difficiles de montagne.

 

terre aride Chili

 

lamas chili

 

Ça monte encore !

 

Nous repartons explorer les environs. Bonne surprise, nous rencontrons des lamas ou alpagas en chemin, je ne sais pas vraiment les différencier. Loin d’être farouches et même plutôt curieux, ils s’approchent. Ça vaut bien une photo en bon copains, et sans crachat !

 

lamas du chili

 

Ne pouvant monter sur les lamas, c’est une autre option qui est choisie : la rando à cheval. Les résidents à l’entrée du site propose une virée à cheval et s’élever dans la montagne, là où aucun véhicule à moteur ne peut accéder. Nous acceptons sans hésiter !

Même au pas, frisson ressenti ! Les chevaux sont des bons grimpeurs et en plus dans la caillasse, je ne sais pas comment on est pas tombé en contrebas de nombreuses fois ! Heureusement d’ailleurs, car je ne n’ai pas d’assurance voyage, cela aurait pu me coûter cher.

 

cordillère des Andes

 

Pause oblige au bout de l’ascension : le ravitaillement. Je commence un mini footing pour me dégourdir les jambes, en 30 secondes, j’étais à bout de souffle ! On a dû monter de 200m environ, ce qui fait une altitude de 3700m ! Régime aucun effort oblige donc.

Le petit lac sert de point de baignade : là par contre ce n’est pas vraiment chaud, c’est même plutôt saisissant. On aperçoit les premières traces de neige, non loin de nous alors qu’ici c’est l’été !

 

Les Andes du Chili

 

Chili les andes

 

Le « Cajón del Maipo » recèle d’autres activités comme le rafting, le trekking ou l’escalade…  Le domaine est vaste, et les paysages nous en mettent pleins les yeux ! La période optimale est entre octobre et avril, c’est à dire durant la saison chaude.

« Baños colina » avec ses thermes et son camping sauvage est ouvert toute l’année mais l’accès risque d’être plus compliqué pendant la saison froide, en raison de l’altitude et de la neige qui encombreront des chemins déjà accidentés.

 

Santiago du Chili